Pathologies et parcours de santé

Pathologies de l’oreille

Il existe de nombreuses pathologies liées à l’oreille, du simple bouchon de cérumen aux différentes formes de surdité, il est important de savoir les identifier et les traiter.  

Bouchon de cérumen : le cérumen est une substance sécrétée par les glandes sébacées du conduit auditif externe. Son rôle est d’assurer la souplesse du tympan, néanmoins en s’accumulant ce dernier peut créer un bouchon qui vous donnera l’impression d’entendre des bourdonnements ou provoquer une forme de surdité. Heureusement, un ORL peut facilement vous retirer le bouchon grâce à une aspiration ou en envoyant de l’eau savonneuse, cette manipulation est totalement indolore. N’hésitez donc pas à consulter votre ORL si vous êtes dans ce cas.

Otite : autre pathologie très répandue également est l’otite, il s’agit d’une inflammation qui touche différentes régions de l’oreille. Elle se manifeste par de la fièvre et/ou des douleurs auditives. Le meilleur traitement contre les otites reste les antibiotiques. Nous vous invitons alors à contacter directement votre médecin.

Acouphènes : près de 10 millions de personnes en France sont touchées par les acouphènes. Il s’agit d’un symptôme lié à un dysfonctionnement du système auditif. Ceux-ci se manifestent par des bourdonnements, sifflements ou ronronnements ressentis alors que la personne se trouve dans un environnement silencieux. Si les acouphènes peuvent être soulagés par des exercices de relaxation, l’écoute de musique et le repos, sachez que les appareils auditifs sont extrêmement efficaces contre ces derniers. En effet plus de 80% des patients se disent soulagés en portant une aide auditive bien réglée. Si vous pensez avoir des acouphènes, parlez-en à votre médecin, ORL ou audioprothésiste, il saura vous proposer des solutions.

adobestock-42848422.jpeg

Surdité : la surdité désigne la diminution de l’acuité auditive, autrement dit la diminution de la capacité à percevoir les sons. Il existe différents types de surdité dont la presbyacousie et l’hyperacousie. En l’absence de prise en charge, elle peut être gênante dans la vie de tous les jours.

Presbyacousie : la presbyacousie est la forme la plus fréquente de surdité progressive. Elle désigne la baisse de l’audition (souvent lente) liée à l’âge et survient généralement à partir de 50 ans. Chez les personnes atteintes de presbyacousie ce sont les sons aigus qui sont touchés en premier ce qui nuit beaucoup à la compréhension de la parole notamment dans des environnements bruyants. C’est souvent l’entourage qui fait remarquer à la personne concernée qu’elle entend moins bien. En effet si vous faites souvent répéter vos proches ou augmenter systématiquement le son de la télévision il se peut que vous ayez une baisse d’audition. Dans ce cas, rendez-vous dans un centre auditif pour effectuer un bilan auditif gratuit avec un audioprothésiste.

Hyperacousie : l’hyperacousie est un dysfonctionnement de l’audition qui occasionne une hyper-fragilité de l’ouïe. A l’inverse de la presbyacousie, les personnes atteintes d’hyperacousie sont intolérantes au moindre bruit, même à un niveau sonore base. Tous les sons sont alors perçus comme trop forts, désagréables voire douloureux. L’hyperacousie peut être provoquée par un traumatisme sonore (musique forte, explosion, etc.) et souvent accompagnée d’acouphènes. Pour soigner l’hyperacousie pensez à bien protéger vos oreilles et consulter un audioprothésiste si ceux-ci demeurent.

adobestock-55355392.jpeg

Partagez ce contenu via :