L’hyperacousie ou l’hypersensibilité auditive

L’hyperacousie est l’une des pathologies liées à la fonction auditive. Affectant près de 2 % de la population, l’hyperacousie est rapidement très gênante pour la personne concernée, car elle est hypersensible aux bruits, même au simple chant d’un oiseau. Cette intolérance aux bruits peut avoir des conséquences dans la vie quotidienne et entrainer une désocialisation de la personne qui en souffre.

Qu’est-ce que l’hyperacousie ?

Au même titre que la baisse de l’audition, l’hyperacousie est un dysfonctionnement de l’audition. Ce symptôme se manifeste par la difficulté à accepter des bruits trop forts. Contrairement à la perte auditive, l’hyperacousie est une hypersensibilité auditive : cette pathologie ne correspond donc pas à une perte auditive, mais à une baisse du seuil de tolérance auditive. Ce dysfonctionnement auditif se situe au niveau de l’oreille interne.

Quelles sont les causes de l’hyperacousie?

La grande majorité des causes de l’hyperacousie proviennent de traumatismes sonores :

  • Ponctuels (concert, coup de fusil…) ;
  • Répétés dans le cadre professionnel : instruments de musique, bruits de machines…
  • Exposition à la musique forte dans les bars ou boîte de nuit ;
  • Écoute prolongée et/ou trop forte de musique avec des écouteurs.


La pollution sonore à laquelle nous sommes exposés au quotidien entraine aussi une augmentation du nombre de personnes sujettes à l’hyperacousie.

Les conséquences de l’hyperacousie

Du fait que le patient ne peut plus supporter les bruits de forte intensité, l’hyperacousie a des conséquences dans la vie quotidienne et professionnelle : repli sur soi, arrêt de travail, irritabilité, dépression, maux de tête… L’hyperacousie est une des pathologies de la fonction auditive les plus gênantes, car la personne atteinte est contrainte à vivre dans un environnement dans lequel le niveau sonore est modéré.

Prise en charge de l’hyperacousie

Un audioprothésiste peut diagnostiquer une hyperacousie. Ainsi, en cas de doute, il convient de prendre rapidement rendez-vous auprès de ce spécialiste afin qu’il réalise un bilan complet de votre audition. À l’issue de ce bilan, l’audioprothésiste pourra vous dire s’il est nécessaire de vous faire appareiller. Ces appareils auditifs pour l’hyperacousie filtrent les bruits forts et pénibles. Ces générateurs de bruit blanc permettent de réhabituer l’oreille aux bruits quotidiens et d’augmenter le seuil de tolérance auditif. Généralement, ces appareils auditifs pour l’hyperacousie sont portés entre 6 et 12 mois par la personne atteinte de ce symptôme. D’autres solutions peuvent aussi accompagner cette prise en charge de l’hyperacousie :

  • Séances d’ostéopathie, de sophrologie ;
  • Traitement médicamenteux pour gérer le stress et l’anxiété générés par l’hyperacousie.

Comment prévenir l’hyperacousie ?

L’une des raisons de l’apparition de l’hyperacousie est un traumatisme sonore. Pour prévenir de l’hyperacousie, il faut donc éviter l’exposition aux volumes sonores trop élevés. Au-delà de 90 décibels (équivalent du bruit d’une tondeuse), le bruit est considéré comme pénible : c’est le seuil de danger pour votre audition. Ainsi, il convient d’être vigilant au quotidien :

  • Porter des protections auditives si vous travaillez dans un environnement bruyant ; 
  • Être vigilant au volume sonore lors d’un concert ou en boîte de nuit ;
  • Limiter le son lors de l’écoute de musique avec des écouteurs

Ces dernières années, il a été observé une augmentation de l’hyperacousie chez les jeunes en raison de leur mode de vie (bars, concerts, boîte de nuit, écouteurs dans les oreilles…). Par ailleurs, contrairement aux idées reçues, s’isoler dans un endroit silencieux ne permet pas de soigner l’hyperacousie : cela réduit encore plus le seuil de tolérance auditif.

Pour savoir si vous êtes touchés par l’hyperacousie, prenez rendez-vous pour un bilan auditif* gratuit dans le centre auditif Audika le plus proche de chez vous.

*bilan non médical

Partagez ce contenu via :