Qu'est-ce qu'un audiogramme ?

Lors d’un bilan auditif, l’examen principal réalisé par l’audioprothésiste est un audiogramme. Comment se déroule un audiogramme ? Comment lire un audiogramme ? Avec Audika, vous saurez tout sur cet examen explorant l’audition.

L’audiogramme, examen principal pour mesurer l’audition

Pour mesurer l’audition, l’audioprothésiste réalise un audiogramme pour mesurer les seuils de perception auditive de chaque oreille (en décibels) à différentes fréquences audibles (en hertz). Les résultats de cet examen auditif se présentent sous la forme d’un graphique.

Comprendre les éléments de l’audiogramme ?

L’audiogramme se présente donc sous la forme d’un graphique :

  • L’axe horizontal représente les fréquences du son (en hertz) : elles sont lues de gauche à droite ;
  • L’axe vertical représente le niveau sonore (en décibels) : il est lu de haut en bas.

Comment se déroule l’audiogramme ?

Afin de mesurer votre éventuelle perte auditive, votre audioprothésiste vous fera faire un bilan auditif*.

Ce bilan se décompose en trois parties :

  • Des tests au casque pour évaluer précisément l’audition de chaque oreille (droite et gauche). L’audioprothésiste recherchera la plus petite quantité sonore que vous êtes capable d’entendre, et ce, sur différentes fréquences.
  • Des tests de compréhension des mots, pour évaluer le retentissement de votre baisse d’audition sur la compréhension des mots et de vos proches.
  • Pour que cette évaluation soit la plus complète possible, un test complémentaire avec des voix familières peut être réalisé. C’est pourquoi venir accompagné est très important.

À quoi sert un audiogramme ?

L’audiogramme sert à diagnostiquer la perte auditive, à l’évaluer et à reconnaitre le type de déficience auditive dont souffre la personne. En fonction des résultats, l’audioprothésiste saura orienter le client vers la solution la plus adaptée : prothèses auditives ou autres traitements.

Quand réaliser un audiogramme ?

Généralement, un bilan auditif* est réalisé quand la personne ressent une baisse d’audition dans les situations suivantes :

  • Impression de moins bien comprendre le contenu des conversations ;
  • Difficultés d’audition lors de conversations téléphoniques ;
  • Difficultés à suivre les conversations dans un environnement bruyant (restaurant, réunion…) ;

 D’autres signes ou situations doivent vous encourager à pratiquer un audiogramme :

  • Perception de bourdonnements, de sifflements dans l’oreille ;
  • Otites à répétition ;
  • Exposition au bruit dans le cadre de votre vie professionnelle ou de vos loisirs ;
  • Antécédents familiaux, en particulier des cas de surdité précoce (avant 50 ans) ;
  • Prise de médicaments dits « ototoxiques », néfastes pour l’oreille interne.

 

Un bilan auditif* peut aussi être réalisé de façon préventive, comme les dépistages en milieu scolaire pour sensibiliser les jeunes aux dangers du bruit sur leur audition ou dans le cadre d’une visite de la médecine du travail. En cas de doute sur votre audition, vous pouvez aussi faire un test en ligne depuis chez vous sur notre site Internet.

Que faire quand une baisse d'audition est diagnostiquée ?

Une fois une perte auditive diagnostiquée par votre audioprothésiste, il vous invitera à prendre rendez-vous avec un médecin ORL pour qu’il vous fournisse une prescription médicale pour réaliser des aides auditives. C’est ensuite auprès de votre audioprothésiste Audika que vous ferez le choix de vos appareils auditifs. Le rôle de l’audioprothésiste est de vous apporter la solution la plus adaptée à votre problème d'audition pour vous permettre de retrouver le plaisir de réentendre.

Pour plus d’information sur la prise en charge de la perte auditive, contactez les audioprothésistes Audika : ils sont à votre service pour répondre à toutes vos questions.

Partagez ce contenu via :