acouphène traitement recherche

Traitement des acouphènes : où en est la recherche ?

Temps de lecture: 5 minutes
Par
30/01/19

Touchant environ 10 % de la population française, les acouphènes font l’objet de nombreuses recherches pour en déterminer les causes et trouver un traitement. Découvrez où nous en sommes !

L’acouphène est un sujet d’étude très prisé par les chercheurs du monde entier. Causes, symptômes, mécanisme du trouble auditif, grandes avancées ou prise en charge des personnes acouphéniques : les sujets abordés autour de la thématique sont particulièrement nombreux ! Pour y voir plus clair, découvrez les points clés à retenir en matière de traitement des acouphènes.

L’acouphène est un symptôme auditif mystérieux et extrêmement complexe qui touche pourtant environ 10% de la population à des degrés divers. Si les personnes acouphéniques désespèrent souvent de voir un traitement curatif être mis au point prochainement, de nombreuses avancées scientifiques ont d’ores et déjà permis :

  • De mieux connaître les mécanismes de l’acouphène ;

  • De tester certaines pistes thérapeutiques.

 

Les acouphènes ne font actuellement l’objet d’aucun traitement curatif. Considérés comme le symptôme d’un trouble global, ces bruits parasites avaient même tendance à être un peu délaissés sur le plan thérapeutique.


La recherche scientifique a toutefois favorisée de grandes avancées en matière de traitements pour soulager le quotidien parfois très difficile des personnes concernées. Parmi les solutions aujourd’hui testées et approuvées pour soulager et atténuer les acouphènes, nous pouvons citer : 
 

  • La méditation ;

  • La sophrologie ;

  • L’ostéopathie ;

  • L’hypnose.

 

La thérapie acoustique d’habituation est une méthode thérapeutique qui repose sur l’utilisation d’un générateur de bruits destiné à reconditionner le cerveau et les perceptions sonores des personnes acouphéniques.

Pour cela, la perception du bruit parasite généré par l’acouphène (sifflements, bourdonnements, cliquetis) est mise en concurrence avec des sonorités engendrées par un générateur de sons porté par la personne acouphénique. L’intensité du bruit entre l’acouphène et le milieu environnant est alors réduite, favorisant ainsi une meilleure tolérance des personnes concernées.

Si cette thérapie en est encore à la phase d’essai, elle présente cependant des perspectives encourageantes ! De nombreux patients indiquent mieux tolérer leurs acouphènes en portant ce type d’appareil auditif , sans toutefois qu’il soit aujourd’hui possible de supprimer intégralement le bruit parasite.

De nombreuses recherches et essais cliniques sont en cours pour tenter d’élargir le panel thérapeutique à la disposition des médecins ORL. Les recherches relatives au traitement des acouphènes se regroupent en quatre grandes catégories :

  • Les thérapies dites psychologiques 

  • Les thérapies pharmacologiques

  • Les thérapies acoustiques 

  • Les thérapies électriques

 

Parmi les nouvelles pistes explorées figure, entre autres, celle des thérapies pharmacologiques cochléaires qui font l’objet d’essais sur l’animal. Elles consistent à injecter différentes substances médicamenteuses au sein du système auditif.


La stimulation des aires auditives du cortex cérébral constitue également un traitement préconisé dans certains cas d’acouphènes résistants à toutes les autres formes de thérapies. Cette technique permettrait de diminuer l’acouphène en empêchant l’hyperactivité du cortex auditif. Pour cela, un champ magnétique est créé, via une bobine de fil de cuivre positionnée sur le crâne, afin de transformer l’activité neuronale pathologique.