randonne-ok

Ma nouvelle vie avec mes aides auditives : une sortie en randonnée

Temps de lecture: 3 minutes
Par Hanna Jolivet
12/03/19

Porter des appareils auditifs permet de retrouver le plaisir d’entendre. Dans chaque situation, l’ouïe est essentielle. Passer à côté des sons du quotidien peut être frustrant. Comme par exemple lors d’une sortie en randonnée…

Il fait beau alors autant en profiter pour partir faire une randonnée ! En plus, c’est une bonne occasion de s’aérer en famille ou entre amis. Avec des appareils auditifs de la dernière génération, il n’y a aucune raison de se priver d’une telle activité. Mes aides auditives ont été choisies avec soin, sur les conseils de mon audioprothésiste. Il m’a orienté vers une solution adéquate à mon mode de vie. J’ai opté pour des appareils discrets qui me permettent de traiter mon trouble auditif.

Je quitte la maison avec un groupe d’amis. Je n’ai pas besoin de vérifier les piles de mes aides auditives car je sais qu’elles ont une très bonne durée de vie. J’emmène avec moi mes lunettes de soleil car il est aussi important de prendre soin de sa vue que de ses oreilles.

Le groupe s’équipe avant le départ de la randonnée : chaussures, sac à dos, bâtons de marche. Chaque personne est différente et le matériel est choisi en fonction des capacités de chacun. Moi je préfère être léger. J’ai retrouvé la confiance depuis que je porte mes aides auditives. Je n’ai plus peur des situations inconnues.

Le gazouillis des oiseaux, les branches qui craquent et même le bourdonnement des abeilles : rien ne m’échappe ! Les sorties en forêt permettent d’appréhender d’une nouvelle manière mon audition. Si au quotidien, je retrouve le bonheur des conversations animées ; dans un environnement loin de la pollution sonore, je me surprends à sursauter dès qu’une abeille passe à côté de moi. Randonner n’est pas juste un bon moment de contemplation, c’est aussi un moment d’écoute. D’ailleurs, j’invite mes amis à prendre le temps d’écouter ce qui les entoure.  

A l’heure du déjeuner, le point de vue est agréable et dégagé… mais la conversation animée ! Le débat se porte sur le chemin à prendre pour la suite du parcours. Je peux facilement donner mon avis vu que j’entends parfaitement chacun des interlocuteurs. Mes aides auditives m’intègrent à la conversation sans effort. Les mots fusent mais je ne suis pas fatigué. Mon cerveau s’est parfaitement adapté à cette nouvelle gymnastique d’écoute.

La randonnée se termine. Les corps sont fatigués mais les esprits légers. Sortir de son quotidien pour profiter de la vie : voilà le plus bel impact de mes aides auditives. Je rentre chez moi pour partager un dernier moment de convivialité avec mes amis. Je propose de repartir pour une nouvelle balade la semaine prochaine. Cette fois, je me verrais bien partir à vélo. Qui osera me suivre ?