Le son ami ou ennemi

 

Votre audition fait partie intégrante de votre vie. Le moindre bruit est une information pour votre cerveau. Dans le cadre de la 16ème édition de la Semaine du Son, découvrez comment le bruit peut être un plaisir ou une gêne.

 

Le clapotis de la pluie, le chant d’un oiseau, le rire d’un enfant, la mélodie d’un violon…  Notre vie est remplie de sons. Certains plus agréables que d’autres. Mais entendre, cela transmet des émotions. La Semaine du Son s’intéresse à l’élément principal qui éveille notre ouïe. Car ce sens est le seul qui ne dort jamais.

Vous avez forcement le souvenir d’un son qui vous a plu. Un bruit en rapport avec une émotion. Car votre audition est directement liée à votre cerveau ; et les sons sont d’excellents vecteurs des sentiments. Pour relaxer votre cerveau, vous pouvez par exemple essayer l'ASMR (ou Autonomous Sensory Meridian Response). Derrière ce nom se cache un moyen d’apaiser votre esprit. L’ASMR peut vous mettre dans un état de détente grâce à une stimulation auditive. Cette plénitude, déclenchée par des bruits divers et variés, est de plus en plus populaire. Le web regorge de vidéos où l’on peut, au choix, écouter le son d’une brosse à cheveux, entendre le murmure d’un froissement de drap ou même des bruits de bouche pendant 1 heure.

Un autre son est aussi très populaire : le bruit blanc. Que ce soit dans certaines entreprises, dans les lieux publics ou sur des vidéos sur internet, ce son est devenu un incontournable. Si on utilise le mot « bruit », cette vibration est le plus souvent légère. Comme un bourdonnement. Mais si le son de la circulation incessante peut vite être fatiguant, le bruit blanc, lui, est relaxant. Il favorise la concentration en mettant « en pause » l’excitation sensorielle du cerveau. Votre tête va occulter les autres bruits ambiants pour se laisser bercer par un seul et même son. Le bruit blanc peut même être utilisé pour soulager ponctuellement les troubles auditifs comme les acouphènes

Protéger son audition

Si les sons peuvent vous transmettre des émotions, ils peuvent malheureusement aussi vous gêner. Prenons exemple de la musique. C’est une expérience formidable pour beaucoup d’entre nous mais celapeut vite devenir un cauchemar si vous êtes sensibles aux sons. L’hypersensibilité auditive s’appelle l’hyperacousie. Un simple chant d’oiseaux peut devenir très difficile à supporter pour la personne concernée. Cette intolérance aux sons a pour conséquence d’isoler du monde extérieur. A cause de son trouble auditif, la personne souffrante a tendance à échanger de moins en moins et à limiter ses déplacements.

L’hyperacousie est provoquée par des traumatismes sonores. Que ce soit des agressions auditives ponctuelles comme des concerts ou des coups de fusil, mais aussi des bruits beaucoup plus réguliers comme un environnement de travail bruyant. Pour éviter de souffrir de problèmes auditifs, il faut penser à protéger ses oreilles. Dans le cadre de la Semaine du Son, de nombreux événements sont organisés pour favoriser une prise de conscience sur l’importance de conserver une bonne audition toute sa vie. Il est conseillé de passer un bilan auditif afin de faire le point régulièrement avec un professionnel.