Catalogue du blog

Réforme « 100% santé » : tout savoir sur les remboursements

Une contribution de Alex

01/01/2019 • 3 min. de lecture

Depuis le 1er janvier 2019, la nouvelle réforme « 100% santé » est mise en place par l’assurance maladie. Les appareils auditifs vont être bien mieux remboursés. Cette année, les prix vont déjà changer. On vous explique !

La réforme de l’assurance maladie appelée « 100% santé » - ou « reste à charge zéro »¹ - est entrée en vigueur le 1er janvier 2019. Elle a pour but de favoriser l’accès aux soins optiques, dentaires et d’audiologie pour les Français. Avec près de 6 millions de personnes concernées, les troubles de l’audition sont devenus un enjeu de santé majeur. Depuis le début d’année, les remboursements des appareils auditifs par la sécurité sociale ont augmenté de 100 €. A partir de 2021, entre la sécurité sociale et la mutuelle, le reste a charge pour le patient sera égale à zéro¹. Cette réforme sera mise en place progressivement, pour en savoir plus nous vous invitons à découvrir comment vos appareils auditifs sont pris en charge.

En 2019, les premiers effets se font sentir. La reforme joue sur plusieurs leviers. Tout d’abord, le remboursement de la sécurité sociale, ensuite le plafonnement du prix de vente et enfin, une meilleure prise en charge des complémentaires santés selon les contrats. Les aides auditives ont été séparées en deux classes.

RAC 0 : des aides auditives de classe 1 et classe 2

Dans le cadre de la réforme « 100% santé », il existe désormais deux classes d’appareils auditifs. Dans la classe 1, des aides auditives d’entrée de gamme dont le prix est plafonné à hauteur de 1 300 € par prothèse auditive (et depuis 2021 à 950€). Dans la classe 2, les appareils auditifs issus de la dernière technologie dont le prix peut être fixé librement. Seule la classe 1 est concernée par le reste à charge zéro¹.

Les produits de la classe 1, vendus sous l’appellation « 100% santé », ne sont pas des produits low-cost. Les professionnels et les associations de patients se sont mis d’accord sur une qualité d’aides auditives. Les prothèses sélectionnées ne proposeront pas, en revanche, les nouvelles avancées technologiques. Les aides auditives de la classe 2 assureront aux porteurs le meilleur en matière d’audition. Si le client souhaite un appareil qui se connecte à la télévision ou à son smartphone, la catégorie 2 sera toute indiquée.

Les troubles auditifs, un problème de santé publique

Seules 17% des personnes ayant des troubles auditifs sont aujourd’hui appareillées en France. La nouvelle réforme « 100% santé » compte bien faire changer ce chiffre.

Tout d’abord avec une grande compagne de prévention auditive. Aujourd’hui, il est possible de passer un bilan auditif gratuit* pour faire le point sur son audition. Un dépistage auditif que le gouvernement veut généraliser. Coté finance, avec ces nouvelles dispositions, le marché français de l’appareillage auditif devient l’un des moins cher d’Europe.

Si les problèmes d’audition sont de plus en plus surveillés, c’est qu’ils peuvent avoir de gros impacts sur la santé. En effet, les troubles auditifs isolent les patients et le manque d’interaction peut créer un état dépressif. De plus, de récentes études ont mis en évidence le manque de stimulation auditive et les troubles cognitifs. Une bonne prise en charge pourrait ainsi limiter les risques de développer des maladies comme Alzheimer.

En savoir plus sur les liens entre perte d'audition et cognition.

Avec la réforme « 100% santé », les personnes appareillées seront évidemment suivies par un audioprothésiste. Trois rendez-vous la première année ; puis un à deux par an les années suivantes. Les aides auditives, prescrites obligatoirement par un médecin ORL, seront garanties pendant 4 ans. En cas de renouvellement, pour obtenir un nouveau remboursement, il faudra attendre la fin de cette période. En savoir plus sur comment renouveler ses appareils auditifs.

 

Testez votre audition en ligne  Prendre rendez-vous

Faites-vous rappeler pour prendre rendez-vous

Audika utilise ces données pour vous faire bénéficier de services et vous adresser des offres et publicités pertinentes. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et pour exercer vos droits : Politique de confidentialité