Perte d'audition et dépression, lien

 

Une perte d’audition sévère peut multiplier par quatre le risque de dépression. Voici le bilan d’une nouvelle étude mettant en lumière le lien entre une baisse audition et un état dépressif. 

 

Attention à la déprime !

 

Déprimez ? Et si c’était la faute de vos oreilles ! Selon une nouvelle étude, il y aurait un lien entre la perte auditive et la dépression. Si les origines de la souffrance morale sont parfois floues, il est intéressant de se pencher sur l’état de santé auditif des personnes souffrantes. En effet, un groupe de scientifiques a analysé les audiogrammes et l’état psychique de plus de 5000 personnes de plus de 50 ans. Les chercheurs ont découvert un lien entre le risque de dépression et les troubles de l’audition. Ainsi, les troubles de l’humeur sont multipliés par 1.4 par tranche de 20 dB de perte auditive. Concrètement, cela veut dire que plus le patient entend mal, plus le danger est élevé.

Les résultats de cette étude ont été publiés dans le Journal of the American Medical Association. Le neurologue Dr Justin Golub, responsable du programme, va encore plus loin en affirmant dans le Quotidien du Médecin que « plus la perte auditive est importante, plus le risque de symptômes dépressifs est grand. Les personnes souffrant d’une perte auditive sévère ont un risque de dépression 4,3 fois supérieur à celui des personnes sans problème auditif. »

Prendre soin de son audition pour éviter la dépression

Si les troubles psychiques sont difficiles à détecter, la presbyacousie, elle, l’est beaucoup moins. La perte auditive liée à l’âge peut être à l’origine d’un état dépressif. La personne souffrant de troubles de l’audition a de plus en plus de mal à communiquer et se referme sur elle-même. Ce manque de contact peut favoriser l’apparition de ces symptômes.

Pour prévenir cette maladie, il est donc fortement recommandé de prendre soin de son audition. Pour cela, il est nécessaire de faire régulièrement un bilan auditif. Si les signes d’une presbyacousie commencent à se faire ressentir, n’hésitez pas à consulter un spécialiste (ORL ou audioprothésiste). De plus, si vous observez que l’un de vos proches semble déprimé, vérifiez son audition. Il est possible qu’une perte auditive soit la cause de son état émotionnel. Dans ce cas, l’appareillage peut être une solution.