Faire attention aux assistants d'écoute

 

Les assistants d’écoute vendus en pharmacie ne sont pas des appareils auditifs. Ces aides sont pourtant de plus en plus plébiscitées. Voila les précautions à prendre avant d’opter pour ce type de produit !


En cas de perte auditive, il peut être tentant de se procurer un assistant d’écoute en pharmacie sans ordonnance. Mais ce produit, s’il ressemble fortement à un appareil auditif, n’est pas un dispositif médical. Il n’est donc pas en mesure de traiter un trouble précis.

Assistants d’écoute et appareils auditifs : des différences notables

Pour bien comprendre pourquoi il faut prendre des précautions avec un assistant d’écoute, il s’agit en premier lieu de connaitre les caractéristiques exactes de ce produit. Un assistant d’écoute peut ressembler esthétiquement à un appareil auditif mais il ne propose pas les mêmes prestations.

Une aide auditive est délivrée sous ordonnance. Vous avez donc l’assurance que votre trouble a été correctement diagnostiqué et que vos appareils auditifs correspondront exactement à votre pathologie. Un audioprothésiste diplômé d’état sera en charge du suivi et des réglages personnalisés. Le but étant souvent de retrouver une bonne compréhension, les ajustements doivent être précis. Enfin, un appareillage auditif bénéficiera d’une prise en charge par la sécurité sociale et une mutuelle en fonction des contrats. La réforme « 100 % santé », en vigueur depuis 2019, garantie d’ailleurs la qualité de ces services.

Dans le cadre de l’achat d’un assistant d’écoute, le pharmacien est le seul référant. Le produit ne s’adapte pas aux spécificités pathologiques. Hyperacousie, presbyacousie, acouphènes : le matériel ne pourra pas répondre aux problématiques personnelles. De plus, un amplificateur n’est pas un dispositif médical ; il n’y aura donc aucune prise en charge par la sécurité sociale.

Les risques de porter un assistant d'écoute

Bénéfices d'une aide auditive

Acheter et porter un assistant d’écoute n’est pas un geste anodin. En effet, l’utilisateur peut s’exposer à certains risques. Et si la démarche consiste à traiter un trouble auditif précis, dans certains cas, cela peut même aggraver son mal. Les assistants d’écoute ne présentent pas, par exemple, de système stéréo qui permet de régler l’appareil à droite et à gauche. Résultat : si vos oreilles présentent des déficiences différentes, l’une sera plus sollicitée que l’autre et pourrait, à terme, se fatiguer plus vite.

Le fait d’utiliser un assistant d’écoute peut dissuader les personnes d’aller consulter un spécialiste dès le début des troubles. Or, un dépistage précoce permet d’éviter une dégradation plus soutenue de l’audition. Evidemment, le fait d’amplifier des sons sans pour autant les traiter, peut aussi endommager le système auditif.

Assistant d’écoute : quelles précautions prendre ?

Un assistant d’écoute demande autant d’entretien qu’un appareil auditif. Il faut donc prendre certaines précautions. Dans le cas d’un modèle avec un embout, il faudra changer la pièce régulièrement au risque de voir se déclarer des infections comme une otite. Or les revendeurs ne proposent pas forcément les pièces détachées d’assistant d’écoute.

Pour éviter de tomber sur des produits douteux, faites attention au prix. Un appareil trop peu cher est souvent synonyme de mauvaise qualité ; que ce soit dans l’amplification des sons ou dans les matériaux utilisés. Le niveau d’amplification doit aussi être contrôlé. Si la législation française n’autorise pas un gain de plus de 30 dB, il est possible de trouver sur internet des produits allant jusque 50 dB. Dans le cadre d’un environnement bruyant, une telle amplification peut mener à un niveau dangereux d’écoute pour l’oreille et endommager définitivement le système auditif.

En cas de doute sur votre audition, faites confiance à des professionnels pour un dépistage précis. Vous pouvez réaliser un bilan auditif gratuit afin de connaitre la meilleure solution pour votre cas. Dans le cadre de la Campagne Pour Une Meilleure Audition, pour chaque bilan réalisé dans un centre Audika, 3 euros seront reversés à un fond pour appareiller les personnes dans le besoin.