Santé auditive et déclin cognitif

Le port d’aides auditives peut protéger contre le déclin cognitif

La perte d'audition est le facteur de risque de démence traitable le plus important selon le nouveau rapport publié par The Lancet Commission*. En fait, une perte d’audition modérée peut multiplier par trois le risque de démence (diminution des capacités mentales)1,8. La perte auditive entraîne une diminution de la stimulation cérébrale, un isolement et finalement un déclin cognitif. Heureusement, les aides auditives protègent contre ce déclin cognitif en maintenant votre cerveau actif au quotidien.

*The Lancet est une prestigieuse revue scientifique médicale hebdomadaire britannique, propriété du groupe d'édition scientifique Elsevier.

Prendre rendez-vous pour un test auditif gratuit 

Passer notre test auditif en ligne

  • 50 millions de personnes souffrent de démence

    Dans le monde, la démence touche environ 50 millions de personnes6

     

  • Une personne sur deux ne connait pas les facteurs de déclin cognitif

    La moitié des personnes ne connaissent pas les facteurs de risque liés à la démence9

     

  • Perte auditive augmente risque de déclin cognitif

    Les personnes souffrant d’une perte auditive modérée sont trois fois plus exposées au risque de démence1,8

     

  • éviter cas de démence

    Si les problèmes auditifs étaient tous traités à temps, près de 1 cas de démence sur 10 pourrait être évité2

     

Il existe des façons de réduire le risque de démence

Le 2020 Report of The Lancet Commission, Dementia Prevention, Intervention and Care a été publié le 3 juillet 2020. Cette étude récente indique qu’en modifiant 12 facteurs de risque tout au long de la vie, il devient possible de retarder ou prévenir 40 % des cas de démence et de déclin mental. Ces facteurs liés au mode de vie peuvent être influencés afin de réduire le risque de développer une démence. Les 12 facteurs de risque modifiables sont présentés ci-dessous :2

Santé auditive et déclin cognitif sont liés


Parmi ces 12 facteurs de risque, une perte auditive non traitée autour de la cinquantaine constitue le facteur de risque soignable le plus important de la démence. De plus, le risque de déclin cognitif varie en fonction du niveau de perte auditive.

  • Une perte auditive légère double le risque de démence.
  • Une perte auditive modérée triple le risque de déclin cognitif.
  • Les personnes souffrant d'une perte auditive sévère sont 5 fois plus exposées au risque de démence que celles qui ne sont pas malentendantes1,8

La recherche récente de The Lancet souligne également que « la perte d'audition peut entraîner un déclin des capacités cognitives en raison d'une altération de la stimulation cognitive.2 » L’étude recommande par ailleurs le port d’aides auditives pour les personnes souffrant d’une perte d'audition, comme moyen de protéger contre le déclin cognitif.2

Vous pensez que vous pourriez avoir une perte auditive ?
Découvrez les signes qui indiquent que vous devriez faire un bilan de votre audition.

Prendre rendez-vous pour un test auditif gratuit et protéger sa santé sur le long terme.

Il vous suffit d’indiquer vos coordonnées ci-dessous et nous vous contacterons pour prendre rendez-vous.

*
*
*
*
*

test auditif

Comment les aides auditives soutiennent-elles votre cerveau ?

Les aides auditives aident votre cerveau en traitant les sons de manière à ce qu’il reste stimulé en permanence.

Lorsque vous souffrez d'une perte auditive, vous devez faire un effort supplémentaire pour pouvoir suivre les conversations. Cela peut vous amener à éviter les contacts sociaux et à vous sentir isolé. Les aides auditives vous permettent de rester en contact avec le monde qui vous entoure afin que vous puissiez participer en toute confiance aux réunions et activités sociales.

Les experts en soins auditifs d'Audika recommandent le port d'aides auditives afin de maintenir un style de vie actif et ainsi prévenir le risque de développer une démence.

Souhaitez-vous essayer une paire d’aides auditives ?
Essayer des aides auditives gratuitement

Questions fréquentes sur la démence