Quand doit-on protéger son audition ?

 

En général, plus vous êtes exposés à un bruit excessif, plus le risque de détérioration de votre audition est grand. Même les sons qui ne vous paraissent pas excessivement forts ou qui ne vous dérangent pas peuvent causer des lésions si vous y êtes exposés pendant des périodes prolongées. 

L'échelle du son : les décibels (dB)

L'échelle des décibels est adaptée à l'ouïe humaine, ainsi 0 dB est le son le plus bas perceptible par l'homme. Une conversation avec un ami se situe à environ 60 dB. À 90 dB, ce qui correspond au bruit émis par une tondeuse à gazon, le niveau sonore est relativement élevé, capable de causer des lésions sur une période prolongée. La plupart des experts s'accordent pour établir qu'une exposition continue à des sons supérieurs à 85 dB risque d'occasionner des troubles de l'audition. C'est pour cela que les réglementations relatives à la sécurité au travail exigent des employeurs qu'ils fournissent des protections auditives aux employés travaillant dans des zones où le niveau sonore dépasse les 85 dB.

À 140 dB (moteur d'un avion) ou à 180 dB (lancement d'une fusée), des lésions irréversibles de l'audition se produisent très rapidement. Nous vous conseillons de surveiller régulièrement le niveau sonore lorsque vous vous trouvez dans une zone bruyante.

Les signes de danger

Malheureusement, le moment où se produit la lésion est difficile à établir avec précision – en général, elle se remarque à posteriori. 

Vous pouvez cependant être attentifs aux niveaux sonores des lieux où vous vous trouvez. Si vous devez crier plus fort que le bruit de fond pour vous faire entendre, votre audition se situe probablement dans la zone de danger où une exposition prolongée pourrait occasionner des lésions. 

Protéger son audition ?

Évidemment, si vous souffrez de bourdonnements dans l'oreille ou ressentez une douleur, c'est un signe d'exposition sonore trop élevée.

Mais les signes apparaissent souvent après l'événement (comme un concert). Si votre ouïe est altérée plusieurs heures après l'événement bruyant, si vous entendez des sifflements dans l'oreille ou souffrez d'une quelconque autre séquelle, c'est que votre audition a probablement été mise à mal et risque d'être lésée. 

Vous pouvez reposer vos oreilles en évitant tout son élevé. À l'avenir dans des circonstances similaires, pour y serez plus sensible et saurez prendre les mesures qui s'imposent pour réduire les effets nuisibles. 

Si vous avez le moindre doute, portez des protections auditives (comme des bouchons d'oreilles jetables) et éloignez-vous de la source sonore le plus rapidement et le plus souvent possible. 

Quels sont les dangers cachés pour votre audition ?

Écouteurs

De nos jours, l'usage des écouteurs est extrêmement répandu ; sur le chemin de l'école ou du travail, pendant son jogging ou pour se détendre à la maison. 

Les écouteurs sont très pratiques mais il n'est pas toujours aisé de déterminer le niveau de bruit qu'ils émettent. Il est avéré qu'ils peuvent émettre des sons jusqu'à 100 dB, certains modèles pouvant aller encore plus loin. À ce niveau, vous occasionnez des lésions auditives au bout de 15 minutes d'écoute seulement.  

Certains smartphones indiquent à l'aide de traits rouges à quel moment le volume sonore devient dangereux. 

Nous vous conseillons pour les enfants d'investir dans des écouteurs avec limitateur de volume, afin d'éviter ce risque au maximum.

La vie citadine

Le simple fait de vivre en ville augmente les risques de lésions auditives de 64 %.

Ce sont-là les conclusions d'une étude récemment publiée dans la revue médicale The Lancet. Les auteurs de l'étude ont cherché à démontrer la corrélation entre exposition continue au bruit et troubles auditifs.